HISTOIRE

                    

Roussay à l'origine

                 

Source : Dictionnaire historique et géographique de Maine-et-Loire - Célestin Port - éditions 1877 et 1989

Sur le plan étymologique, l'antique Gorzay s'est transformé en Grotiacum puis Rotiacum (Roussay). 

Le territoire était compris dans l'ancienne Tiffalie dont le nom se conserve à Tiffauges.

Plusieurs voies devaient passer sur l'emplacement du bourg dont une montant de Tiffauges et passant à Clisson ; une autre longeant la rivière depuis Montfaucon ; une troisième dans la direction de Montigné et qui forme encore la limite sud-ouest et sud.

Le pays qui a échangé vers le Xè siècle son nom primitif de Gorzay, en celui qu'il a conservé, n'était qu'une vaste solitude. Au dire de l'historien de Saint Florent, il fut évangélisé par Saint Macaire qui le "sema de fondations monastiques, saccagées au IXème siècle par les normands".  Saint Macaire leurs lèguera son nom avant d'achever son parcours à Roussay.

  patrimoine relegieux 027

Sur cette stèle du XIème siècle, sont gravés en latin les mots suivants : "S.Macarii Abbis Corpus Jacet "  :  Ici gît le corps de l'Abbé Macaire. Cette stèle est de Roussay, elle est  désormais visible à l'Abbaye de Bellefontaine.

Le sud des Mauges fut durant la période de la guerre de 100 ans, la proie des anglo-saxons. Il est possible qu'ils tinrent Roussay qui est peut être la "Roussaïlo" dont le traité de Calais prévoyait la libération.

Dès la fin du XIème siècle trois églises existent, constituées sans doute par les seigneurs de Montfaucon. Maurice, l'un d'eux, donne vers 1082-1090 l'église St Pierre à l'abbaye de Luçon qui vers le milieu du siècle suivant, en fit cession à l'abbaye St Laon de Thouars. La seconde église, Notre Dame, appartenait dès les premières années du XIIème siècle à l'abbaye St Laon de Thouars et fut cédée vers 1132 par les religieux de Notre Dame de Luçon à l'occasion d'une transaction sur la possession des églises.  La troisième, St Sauveur, que Célestin Port a confondu avec Notre Dame, est l'église d'un ancien Prieuré, figuré près du bourg sur la carte de Cassini, et déjà ruiné au XVIIIème siècle. 

patrimoine relegieux 002

Le Prieuré St Sauveur (selon Louis Biotteau).

La paroisse dépendait du diocèse de Poitiers jusqu'en 1317, puis de Maillezais jusqu'en 1648 et enfin de celui de La Rochelle, de l'Archidiaconé de Thouars, du Doyenné de St Laurent sur Sèvre, du Présidial et de la Sénéchaussée d'Anjou, ...

Le père Louis Grignon de Montfort prêcha une mission à Roussay en juillet 1714. Une petite chapelle lui est dédiée rue de Montfort, construite suite à un voeux  d'une Roussayaise.

La paroisse comptait  à peine 15 métairies en 1789, comprenant en tout 19 ou 20 charrues. Exempte de l'impôt sur le sel, comme en Marche commune de l'Anjou, et du Poitou, mais écrasée d'impôts, séquestrée de tout commerce avec la Bretagne par une ligne de bureaux de traites, multipliés à dessein, elle était remplie de misère, le bourg surtout, quoique résidence de deux notaires.  La suzeraineté en était partagée entre les seigneurs de Tifffauges et de Montfaucon. En janvier 1794, la colonne du général Cordelier y passa, massacrant tout.

Pendant la Révolution à maintes reprises les habitants durent fuir et se cacher dans les genêts des coteaux de la Moine.

                        

L'histoire du blason de Roussay

                        

Le blason a été créé en 1985 par Didier Dautel, secrétaire de mairie de la commune avec l'intitulé suivant :

logo Roussay

'Un écartelé

au un : de gueule, à une fleur de lys d'or,

au deux  : d'azur plein,

au trois :  d'azur, à une navette d'or,

au quatre: de gueule, à une crosse renversée d'or à une croix d'argent, borchant ur l'écartelé.

Au chef :  sur le tout, d'azur, à pont à une arche d'or". 

  1. Il y a d'abord un pont, une arche, qui enjambe une rivière ; bien sûr c'est la Moine. Le pont est un élément essentiel pour venir à Roussay. Dans 'les cahiers de doléances" écrits avant 1789 par les Roussayais, il y avait celle-ci : "nous voulons un pont sur lequel les chevaux et les charettes pourront passer pour venir au pays". Cette demande concernait probablement le pont de Clopin, entre  Roussay et la Renaudière. Enfin le pont est et reste toujours le symbole de la communication entre les hommes.

  2. En haut à gauche, il y a la fleur de lis d'or. Elle marque l'attachement naturel et très ancien de Roussay à cette province de France appelée l'Anjou. Le Blason de l'Anjou est justement représenté par trois fleurs de lis d'or. De cette province est né le département de Maine-et-Loire en 1790.

  3. En bas à gauche, se trouve une navette. Cette navette est un objet en bois, indispensable pour faire voyager le fil de droite à gauche, puis de gauche à droite pour tisser. Autrefois, de nombreux tisserands travaillaient et habitaient à Roussay.  

  4. En bas à droite, une crosse d'évêque est représentée. C'est en souvenir de l'évêque Saint Macaire qui a créé une abbaye sur la commune voisine de Saint Macaire en Mauges et qui aurait fondé un prieuré à Roussay.

  5. Au centre, la croix symbolise le signe des chrétiens et marque l'attachement historique des Roussayais, comme celui de toute la région, à la religion catholique. En outre cette croix marque le passage du Père de Montfort à Roussay. Le père de Montfort était un prêtre qui allait de commune en commune parler de Dieu et Jésus Christ et qui encourageait les gens à prier. Il est venu à Roussay au mois de juin 1714 et les habitants furent très marqués par son passage.

  6. Enfin, en haut à droite, la zone bleue est restée vide. La couleur bleue représente l'avenir, les grands horizons, laissant aux nouvelles générations le soin d'ajouter un symbole à cette dernière partie du blason. 

                          

La liste des maires de Roussay

Noms des maires

Date des mandats

MARTIN Jean-Louis

2008 - ...

FONTENEAU Jean-René

2001- 2008

GRIMAUD Joseph

1995 - 2001

FOURNY Pierre

1989 - 1995

FOURNY Pierre

1985 - 1989

GRIMAUD Bernard

1983 - 1985

GUIMBRETIERE Charles

1977 - 1983

GUIMBRETIERE Charles

1971 - 1977

DUPOUET Edouard

1965 - 1971

DUPOUET Edouard

1965 - 1959

DUPOUET Edouard

1959 - 1953

DUPOUET Edouard

1947 - 1953

DUPOUET Edouard

1945 - 1947

DUPOUET Edouard

1941 - 1945

DUPOUET Edouard

1935 - 1941

GRIFFON Raymond

1929 - 1935

GRIFFON Raymond

1925 - 1929

GRIFFON Raymond

1919 - 1925

GUIMBRETIERE Baptiste

1911 - 1919

AUMON Edouard

1904 - 1911

GRIFFON Raymond

1900 - 1904

GRIFFON Raymond

1893 - 1900

GRIFFON Raymond

1887 - 1893

GRIFFON Raymond

1885 - 1887

ALLEREAU Victor

1878 - 1885 (frère d'Armand)

ALLEREAU Armand

1876 - 1877  (dcd 30/6/77)

GRIFFON Raymond

1871 démissionnaire 1874

GRIFFON Jean Armand

1863 - 1869

GRIFFON Jean Armand

1857 - 1863

GRIFFON Jean (fils)

1858 dcd 1868

GRIFFON Jean-Mathurin

1852 dcd 1858

GRIFFON François

1848

GRIFFON

1839 - 1845

BRIN Pierre

1821

GRIFFON

1815 - 1821

GRIFFON Jean-Mathurin

1813 (démissionnaire)

DUPOUET

1805 - 1812

DUPOUET Luc

1789 - 1792

 

 

 

 

Actualités

Attention coupure...

ENEDIS va procéder à des coupures...

En savoir plus...

Bulletin de...

En savoir plus...

Information...

Intoxication par eau de Loire

En savoir plus...

Bulletin Roussay...

Le Bulletin Roussay Animation est disponible...

En savoir plus...
Blason
carte
Mairie de Roussay
Rue de la Croix - 49450 Roussay
Tél. 02 41 70 36 61 - Fax. 02 41 70 81 51 mairie.roussay@wanadoo.fr